Actualités départementales

06 septembre 2021

CTSD34 du 06 septembre 2021

Déclaration liminaire du SNE

Monsieur le DASEN, mesdames et messieurs les membres du CTSD,

 

L’été n’aura pas suffi à avoir raison du Covid-19… Il va donc falloir s’habituer à composer avec ce virus, comme nous avons tous commencé à le faire depuis déjà plus d'un an.

 

Avec l’obligation du port du masque pour tous les enseignants, même en maternelle, ce sont les conditions de travail qui sont affectées, mais aussi la qualité des échanges avec les élèves, qui perçoivent plus difficilement l’expression du visage de leur professeur, et notamment les sourires rassurants, particulièrement chez les plus jeunes.

 

Pour autant, il faut s’en accommoder, et ce pour une durée indéterminée. Il en va de l’intérêt général.

 

Mais les enseignants ont prouvé qu’ils savaient s’adapter, faire preuve d’ingéniosité, surmonter les difficultés. Nous ferons donc de même cette fois encore.

 

Ce problème conjoncturel ne doit pour autant pas occulter les dossiers préoccupants en cours : revalorisation, reconnaissance, direction d’école, retraite et bien d’autres.

 

Plusieurs d’entre eux ont été évoqués lors du Grenelle de l'éducation l'année dernière auquel le SNE a participé très activement.

 

En ce qui concerne ce CTSD, le SNE regrette de na pas avoir reçu de document préparatoire. Il sera difficile pour nous de donner un avis sur les arbitrages effectués.

 

Par ailleurs, notre syndicat déplore qu’une disposition de la Foire Aux Questions n’apparaisse plus en ce début d’année scolaire. Il s’agit du non-accueil des élèves en cas d’enseignant non remplacé. Leur répartition est déjà complexe à opérer en temps normal, mais le brassage induit est difficilement compréhensible pour les équipes à l’heure où les indicateurs épidémiques restent élevés et où la contagiosité du variant delta chez les enfants ne fait pas de doute. Le SNE a interpellé le ministère à ce sujet mais aimerait une consigne claire de l’administration : Que fait-on si un enseignant n’est pas remplacé ?

 

Je vous remercie de votre attention.

Compte-rendu

Ouvertures et fermetures de postes

Les ouvertures actées aujourd'hui se font à titre provisoire et seront certainement confirmées, d'après le DASEN, lors du CTSD de mars.

 

Les situations qui étaient sous surveillance à l'issue du CTSD de juin ont été étudiées.

 

Ouvertures actées :

 

 - La Chevalière Béziers

 

 - Primaire Plaissan

 

 - Marsillargues

 

 - Bessan élémentaire

 

 - Elémentaire J.Prévert Pézénas

 

 - Sanghor, Montpellier : ouverture d'un dédoublé.

 

Fermetures actées :

 

 - Maternelle Michelet de Sète (17 de moyenne)

 

 

Avis du SNE :Beaucoup d'écoles gardent des effectifs élevés. Mais le peu de postes restants ne permettaient pas de faire mieux, sauf à ponctionner des moyens de remplacement, déjà tendus en ce début d'année. Si des fermetures sont nécessaires en règle générale pour l'équité des cartes scolaires, le SNE n'approuve pas la fermeture à Sète en début d'année, cette décision impliquant une ré-organisation rapide et douloureuse pour les élèves, l'équipe et l'enseignant concerné.

 

Informations générales

Informations issues des discussions et des réponses aux questions diverses des organisations syndicales :

Le DASEN reconnaît l'engagement et la qualité des personnels pendant cette pandémie.

 

Les organisations syndicales (dont le SNE) ont fait remonter la tension en personnel qui existait au début de cette année scolaire, avec pour conséquence une pénurie de remplaçants. 30 TR BD sont déjà sur des remplacements à l'année. D'après le DASEN, cette situation est habituelle et des contractuels continuent à être recrutés. A l'heure actuelle, 25 contractuels ont été recrutés en vue de pourvoir des postes. Le DASEN indique que ces contractuels sont recrutés parmi les étudiants engagés dans des études pour devenir enseignants. Pour notre syndicat, le recrutement de listes complémentaires devrait être privilégié car il permet de conduire à une formation à l'issue de cette année en classe, ainsi qu'un vrai recrutement de professeur titulaire. Le SNE restera vigilant quant à la situation du remplacement.

 

L'IEN de Sète sera chargé de faire un diagnostic à propos de la mise en place des 91 PIAL.

 

Très peu d'Inéats (une vingtaine) car peu de départements ont laissé partir.

 

2 désistements à l'entrée dans le métier ont été complétés par des listes complémentaires.

 

154 PES, 60 alternants, 48 SIPA (licences et immersions en stages de pratique accompagnée)

 

90 postes de RASED encore actifs et 70 psychologues

 

AESH : toujours en phase de recrutement.

 

Au niveau 2, les élèves sont répartis en cas d'enseignant non remplacé, sauf si les parents décident de garder leur enfant. Comme nous l'avons indiqué dans notre déclaration liminaire, nous le déplorons et avons interpellé le ministère à ce sujet. Si nous passons en niveau 3, le DASEN signale qu'il changera peut-être de doctrine.

Patrick Ruiz

Elu CTSD-CDEN