Actualités départementales

12 juillet 2018

CAPD du 10 juillet 2018 : une CAPD sous haute tension

Déclaration liminaire du SNE34

Monsieur l'Inspecteur d'Académie, Mesdames, Messieurs

 

En cette fin d'année scolaire, le SNE34 est en colère.

 

Le SNE34 est en colère contre les agissements de nos collègues du SNUIPP qui, sous couvert d'une fausse transparence, bafouent les règles de la confidentialité auxquelles nous sommes tenus à l'heure où le paritarisme semble en danger par pur clientélisme et visée électorale. Leur diffusion de documents va à l'encontre de la vie privée des enseignants et rompt nécessairement le contrat de confiance entre l'administration et les organisations syndicales.

Le SNE34 a toujours prôné la diversité syndicale et estime d'ailleurs que c'est une richesse. Néanmoins nous ne tolérons pas cette façon de faire du syndicalisme.

 

Le SNE34 est également en colère contre l'administration qui fait preuve de rigidité dans cette affaire et « punit » toutes les organisations syndicales sans distinction. Ne vous trompez pas, ce ne sont pas les organisations syndicales que vous punissez en faisant de la rétention de documents de travail mais bien l'ensemble des enseignants premier degré de l'Hérault.

Nous sommes des représentants du personnel. Nous représentons donc tous les enseignants et pas seulement nos adhérents ou sympathisants.

Le SNE34 a toujours suivi les dossiers avec sérieux et professionnalisme. Nous ne vous cachons pas que pour cette CAPD cela a été plus que compliqué compte tenu du manque d'information.

 

Nous ne désespérons pas que la situation se débloque et que la confiance revienne. Cela doit se faire pour le bien des enseignants et des agents du service des personnels.

Cette année les promotions hors classe et classe exceptionnelle ont crispé l'ensemble de la profession. L'ancien système avait certes ses défauts mais que dire de celui-ci ?

De nombreux collègues sont découragés en recevant un avis « satisfaisant » alors que tous leurs anciens rapports d'inspection étaient élogieux. Les mots ont un sens !

Nous ne parlons même pas des très nombreux avis donnés par les IEN alors qu'ils n'ont jamais rencontré l'enseignant ou si c'est le cas il y a très longtemps 5 minutes. Nous ne jetons pas la pierre aux IEN mais bien à ce système fou.

 

Je tiens à vous donner un cas assez parlant : cette année, une collègue a reçu un avis « à consolider » de l'IEN alors que son dernier rapport datant de 2012 mentionnait « enseignement sérieux et constructif » de la part de l'IA de l'époque. Cet IEN n'a même pas pris la peine d'expliquer son « à consolider » à la collègue. Ceci est un manque de respect et de considération.

 

Le ministère va devoir revoir sa copie. Le PPCR, qui a mis en place ce système, est plus qu'approximatif. Ceci est une des raisons pour lesquelles le SNE a voté contre le PPCR lors du CTM.

Merci de votre attention.

Compte-rendu de la CAPD

Lecture des déclarations liminaires du SNE34 et du SE-UNSA 34. Pas de déclaration du SNUIPP 34. SUD 34 absent.

Monsieur l'IA-DASEN est absent de la CAPD.

1. Ajustements des circonscriptions

Madame le Recteur a demandé aux Inspections Académiques de prévoir de redéfinir les périmètres des circonscriptions afin qu'ils soient plus en cohérence avec les bassins de formation (secteurs de collèges). Ces ajustements dans l'Hérault se feront en deux vagues.

 

1ère vague en septembre 2018 : 4 collèges et les écoles de leur secteur sont touchés.

- les écoles du collège de Castries passent de Castelnau-le-Lez à Lattes sauf Saint Hilaire de Bauvoir (RPI) ;

- les écoles dépendant du collège de Magalas passent de Bédarieux à Béziers Nord ;

- les écoles dépendant du collège de Pérols passent de Lattes à Saint-Jean-de-Védas ;

- les écoles dépendant du collège de La Grande Motte passent de Lattes à Saint-Jean-de-Védas.

2ème vague en septembre 2019 : elle sera certainement plus importante.

L'administration prévoit pour les TR ZIL et les membres du RASED touchés un moratoire d'un an.

Avis du SNE34 : L'administration confond vitesse et précipitation, une fois de plus. Il n'y avait rien d'urgent. Cette redéfinition des périmètres de circonscriptions aurait pu être discutée et réfléchie au cours de l'année scolaire 2018-2019.

2. Réaffectations après mouvement sur les PEP et les PAP

L'administration fournit bien tard ces documents aux organisations syndicales.

Avis du SNE34 : Le SNE34 s'étonne et l'a fait remarquer à Madame la Secrétaire Générale du Rectorat des affectations sur des CP ou des CE1 dédoublés d'enseignants qui ne font pas partie du vivier. Il y aurait dû avoir un nouvel appel à candidatures et de nouveaux entretiens le cas échéant.

3. INEAT / EXEAT

 

Avant cette CAPD, l'Hérault avait 72 entrants et 45 sortants. Lors de cette CAPD, il y a eu 16 EXEAT demandés, 16 EXEAT acceptés. Sur 141 demandes d'INEAT, à l'heure actuelle, 10 sont acceptées. L'administration a accordé les INEAT de rapprochement de conjoint 6ème, 4ème et 3ème années, un rapprochement de conjoint hors-métropole ainsi que 4 demandes d'INEAT avec situation sociale et/ou médicale particulière. A noter qu'une demande d'INEAT a été acceptée sur demande du ministère.

Avis du SNE34 : Concernant les collègues dont l'INEAT a été accepté par l'Hérault, nous ne savons toujours pas s'ils ont obtenu leur EXEAT de leur département d'origine. Il aurait été opportun de faire une liste complémentaire.

4. Hors-classe

Quelques données fournies par l'administration :

- 1640 éligibles dont 1352 femmes (82%) et 288 hommes (18%)

- Appréciations :

- Excellent : 173 (11%) dont 79% de femmes. Pris parmi les avis "très satisfaisant" des IEN.

- Très satisfaisant : 384 (23%) dont 80% de femmes. Avis des IEN.

- Satisfaisant : 1012 (62%)

- A consolider : 37 (2%)

- 9 oppositions de l'IA-DASEN au passage à la hors-classe et 24 enseignants sans avis (congés longue durée).

- Contingent départemental : 212 promotions à la hors-classe au 01/09/2018 dont

- 163 femmes (77%) et 49 hommes (23%)

- 134 au 11ème échelon, 78 au 10ème échelon, 0 au 9ème échelon.

- 106 avis "Excellent", 59 avis "T. Sat.", 46 avis "Sat" et 1 avis "à consolider"

 

- Barème du dernier promu : 150 (avis excellent au 10ème échelon). Critères pour départager les égalités de barème:

1. Appréciation

2. AGS

3. Femmes avant les hommes

4. Date de naissance

Avis du SNE34 : Pour rappel, le SNE a voté lors du comité technique ministériel CONTRE le PPCR qui instaure, entre autres, ces nouvelles modalités d'accès à la hors-classe.

 

Les représentants du SNE34 ont demandé que les IEN reçoivent les enseignants qui en font la demande à qui ils ont donné un avis "à consolider" afin de leur donner une explication. Le SNE34 a également fait remarquer à l'administration que de nombreux collègues ayant eu un avis "satisfaisant" avaient eu auparavant très souvent des rapports d'inspection plutôt élogieux. Le SNE34 a fait part à l'administration de l'effet décourageant d'un tel avis pour des enseignants investis et sérieux.

Le SNE34 encourage les enseignants qui ne comprennent par leur avis à solliciter un rendez-vous auprès de leur IEN afin d'en comprendre les raisons.

 

Le SNE, au niveau national, demande que les enseignants qui le souhaitent puissent bénéficier d'un rendez-vous de carrière afin d'avoir la possibilité de faire évoluer cet avis (à l'heure actuelle, les textes précisent que cet avis est définitif).

Questions diverses du SNE34

1. Concernant l'affectation des enseignants sans affectation à l'issue des amphi-garnison des 3 et 4 juillet : pouvez-vous nous dire dans quel ordre les enseignants seront appelés par l'administration ? Jusqu'à quelle date pourront-ils être appelés en juillet ? A partir de quelle date pourront-ils être appelés en août ?

Réponse de l'administration : les enseignants seront appelés jusqu'au 13 juillet puis à partir du 25 août.

Avis du SNE34 : L'administration n'est pas au clair avec l'ordre d'appel des collègues encore sans affectation. A priori, il semblerait que ce soit dans l'ordre inverse du barème, excepté pour les 4 collègues ayant refusé de prendre un poste en amphi-garnison qui seront appelés en premier. Le SNE34 préfèrerait, pour davantage d'équité, que l'administration ne fasse aucune affectation en juillet à la suite des amphi-garnisons et que l'ensemble des postes disponibles fin août soient proposés aux collègues dans l'ordre du barème.

2. Lors des CAPD du 23 mai 2017 et du 5 septembre 2017, nous avions évoqué la possibilité d'un tuilage des PES dans leur classe support de stage. L'administration s'était positionnée favorablement par rapport à notre proposition : « Lors des deux journées d'immersion de la seconde semaine, les PES ont toute latitude, s'ils pensent cela utile, de se rendre en partie dans leur classe si l'enseignant titulaire n'y est pas opposé et que leur tuteur "terrain" est prévenu. Cela se conçoit de gré à gré et est, sur le principe, autorisé par la FDE/ESPE. »


Cependant en septembre il y avait eu plusieurs dysfonctionnements dans la mise en place des tuilages des PES.

 

Pouvez-vous nous confirmer que ce tuilage pourra se faire cette année et nous préciser selon quelles modalités ? En particulier pouvez-vous nous confirmer qu'il pourra être mis en place même dans les cas où le niveau de classe du tuteur terrain serait identique à celui du support de stage ?

 

Réponse de M. l'IENA : aucun problème. En cas de difficulté, les PES pourront se mettre en relation avec Mme Villecourt.

Avis du SNE34 : le SNE34 est satisfait que sa proposition de tuilage ait trouvé un écho favorable.

 

3. Pouvez-vous nous donner des informations concernant la promotion de PES 2017-2018 : nombre de stagiaires titularisés, renouvelés et prolongés, nombre de démissions et de licenciements ?

Réponse de l'administration :  3 démissions, 3 licenciements, 4 reports de stages, 13 renouvellements de stages
 

4. Suite à votre information du 21 juin 2018 concernant la suppression du groupe de travail « TRS », nous vous avons transmis un courrier vous demandant de revenir sur votre décision dans l'intérêt des personnels et afin de faciliter le travail de vos services. Quel avenir envisagez-vous pour ce groupe de travail ?

Réponse de l'administration : M. l'IA-DASEN ne compte pas revenir sur sa décision. Il a par ailleurs précisé que dorénavant, toute "fuite" de documents confidentiels entraînera la suppression du groupe de travail afférent.

Avis du SNE34 : Comme nous l'avons déjà signalé à M. l'IA-DASEN, nous trouvons sa réaction rigide et nous rappelons que les "punitions collectives" (en l'occurence, punition de l'ensemble des enseignants du premier degré de l'Hérault) sont interdites au sein de l'Education Nationale.

 

Vous pouvez compter sur le SNE34 pour toujours se montrer digne de la confiance accordée par les enseignants en respectant les règles de confidentialité inhérentes à la fonction de représentants syndicaux.

Pour en savoir plus :